Vous cherchez quelque chose ?

c'est juste en dessous

Light Graff


Le light painting n'est pas un phénomène récent puisque le photographe Albanais Gjon Mili l'avait déjà expérimenté avec la complicité de Pablo Picasso en 1924 (cf. illustration). Cependant, ce mode d'expression artistique connait actuellement un regain d'intérêt comme en témoignent les groupes Flickr qui se sont crées sur le sujet ces derniers temps.


Qu'est ce que le light painting

Le light painting, aussi appelé light drawing, light graffiti ou light graph est une technique photographique qui consiste à jouer avec une source de lumière dans un environnement sombre pour dessiner des trainées lumineuses. Cela est possible en réglant l'appareil photo sur une longue exposition, permettant au capteur d'enregistrer les mouvements de la source de lumière.

Dans le cas des trainées lumineuses, on parle de light graffiti car cet exercice s'apparente au graffiti avec bombe aérosol. D'ailleurs cette activité est souvent pratiquée en ville afin de jouer avec le mobilier urbain et composer avec les éclairages artificiels. Ceci dit rien ne vous empêche de pratiquer le light graffiti en intérieur (entrepôts, appartement ?) ou en pleine nature.

Il existe une variante de cette technique qui consiste à non pas orienter la source lumineuse face à l'objectif comme c'est le cas du light graffiti mais contre un objet ou une personne afin de la mettre en valeur par de l'éclairage. L'avantage de cette technique par rapport au flash est que vous pouvez sélectionner très précisément les zones à éclairer et la quantité de lumière à distribuer sur le sujet.


Technique

Les réglages

La technique est relativement simple à mettre en oeuvre.

Vous aurez besoin d'un appareil photo sur lequel vous pourrez régler un temps d'exposition long, de 20 à 60 secondes par exemple. Un trépied pour fixer l'appareil et éviter l'effet de bougé sur le résultat final.

Passez en mode manuel. Choisissez une vitesse d'obturation lente, 30 s par exemple. Fixez la sensibilité ISO sur la valeur la plus basse que votre appareil possède afin de réduire le bruit électronique. Pour contrôler la brillance de la scène ou de votre source lumineuse, jouez avec l'ouverture de votre objectif. Enfin réalisez la mise au point en mode manuelle sur votre sujet avant de déclencher car bien souvent l'autofocus patine dans un environnement sombre.

Si vous êtes seul, vous pouvez utiliser le retardateur pour vous donner le temps de vous placer devant l'objectif.

Le geste

La qualité et l'esthétisme du rendu va dépendre essentiellement de la souplesse et de la dextérité de votre mouvement, de la sureté de votre geste et de votre capacité à dessiner dans l'espace sans avoir de repères visuelles.

Les grapheurs sont généralement doués pour cet exercice car il ont déjà acquis une rapidité et une fluidité de leur mouvement.

Je pense qu'il est nécessaire pour les débutants de s'entrainer au mouvement avant la prise de vue. Ne pas hésiter à dessiner sur papier le graphe que vous voulez réaliser puis à le dessiner à vide dans l'espace pour prendre de l'assurance. Ensuite faite des essais et entrainer vous pour améliorer le rendu.

Les grapheurs lorsqu'ils tagent leur nom en zone urbaine ont généralement conçus ce tag sur papier avant. Puis se sont entrainés à le dessiner encore et encore afin de gagner en fluidité et donc en esthétisme.

Pensez lorsque vous dessinez avec votre source de lumière à garder celle ci face à l'objectif.


Matériels

Le matériel photo

- un trépied + rotule
- un appareil photo, reflex si possible pour plus de souplesse mais un bridge peut faire l'affaire.

La lumière

Il vous faut une source lumineuse. Il peut s'agir d'une simple lampe torche. Cependant si vous voulez varier les effets, la largeur du faisceau, la couleur du faisceau, il faudra vous équiper de plusieurs type de lampes.

Pour la largeur du faisceau choisissez une lampe type laser pour des traits fins, une torche pour des traits moyens et un tube pour de larges traits. Vous pouvez aussi imaginer d'autres types de source lumineuse comme un chalumeau, une bougie, une boule lumineuse, un projecteur, un feu d'artifice, une fusée de détresse ? Chacun aura son effet graphique spécifique. A vous d'expérimenter.

(On en tous fait en prennant des photos ne serait ce, qu'avec  peu de lumière et en ayant un ou des point(s) lumineux en contre plongé comme un lampadaire (ou tt autre mobilié urbain lumineux) ou des phares de voitures, par example...)


Star Wars in London ...

30 lecture(s)



Site et personnage culte de la Culture Urbaine


14 lecture(s)



N'many more...
http://www.marko-93.com

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=122551204


Voir aussi ...