Vous cherchez quelque chose ?

c'est juste en dessous

Le roi heenok Kourtrajmé

C'est le retour du ROI !!!
pseudonyme d'un rappeur québecois ayant accédé depuis 2004 et 2005 à une certaine notoriété sur Internet.

Le Roi Heenok se fait connaître en 2004 grâce à un buzz généré par son site web, comprenant de nombreuses vidéos au format quicktime. Se présentant comme le renouveau du gangsta rap francophone, le Roi Heenok attire l'attention de certains médias français[1] et se produit en concert à Paris le 24 novembre 2005[2] dans un club appellé le Paris Paris.

1119 lecture(s)





 Caractéristiques

Le Roi Heenok se distingue dans ses interviews par l'emploi d'un langage parfois déroutant et d'une syntaxe quelque peu déstructurée, émaillée d'expressions récurrentes ("T'entends, jeune pédé ?") et souvent surprenantes ("Mon médaillon touche à mon pénis"), ("Mon T-Shirt du Pakistan, han ? De la merde Israélite, jeune pédé"), voire confuses ("Ah non, ah non ah non mais qu'est ce qui s'putain d'passe avec cette pute nègre").

Son rap se distingue également par une lenteur assez atypique, qui le rapprocherait artistiquement de la rythmique du slam.

Le Roi Heenok s'est également distingué par des déclarations provocatrices, affirmant admirer Oussama ben Laden, et prétendant connaître personnellement le pilote principal de l'avion ayant conduit aux attentats du 11 septembre, Mohammed Atta, se prétendant trafiquant de drogue ou injuriant les auteurs rappeurs francophones (ce dernier trait lui valut un clash avec Booba), par le truchement du morceau "J'garde le Kalashnikov". Le Roi Heenok s'affiche aussi comme faisant partie d'un gang faisant partie de la grande famille des Bloods, en portant parfois un couvre-chef rouge et en utilisant, tout comme les autres participants à ses vidéos, assez abondamment le signe des mains des Bloods.



Critiques

Bien qu'affirmant être une vedette au Québec, et étant, au tout début, pris au sérieux sur ce point par certains médias français, le Roi Heenok a rapidement été dénoncé comme une pure opération médiatique, eu égard à son absence de réelle notoriété au Canada.

Il a été également mis en cause pour son absence de légitimité artistique. Certains ont évoqué à son sujet la possibilité d'un canular.




Notoriété sur le web

De nombreuses vidéos contenant des interviews du Roi Heenok continuent de circuler sur le web, principalement via les sites communautaires comme youtube et dailymotion. Leur popularité semble basée davantage sur le comique involontaire dégagé par le personnage que sur son talent artistique.




Documentaire

Le 21 janvier 2008, Kourtrajmé sortira le DVD d'un documentaire intitulé "Les Mathématiques du Roi Heenok", réalisé par Romain Gavras et Mohamed Mazouz. La présentation du DVD décrit le Roi Heenok comme étant "au rap francophone ce que Van Damme est au cinéma: un paradigme qui défie l'entendement commun"



Influences

Ayant débuté au sein du collectif Drama Stay Live Entertainment, le Roi Heenok est à l'origine d'une autre formation, Gangsters et Gentlemen, aux côtés d'autres rappeurs québecois tels que Rap Iso, Kinimod & Ugo Boss. Le Roi Heenok et son collectif s'inscrivent dans la tendance gangsta du mouvement rap, tant dans l'imagerie que dans les textes. Lié à Gangster et Gentlemen nous retrouvons également Maze, le patron de la Rive Nord, membre de la formation les Associés. Maze s'inscrit également dans la tendance gangsta et ses textes sont pour le moins équivoques ("(...) sois poli car... ton âme risque de délaisser ton corps (...)") . Le Roi Heenok admet avoir été influencé, et être concerné, par des films comme Rambo 1, ou encore Scarface ( aka Le Balafré au Quebec ) . Il considère d'ailleurs la scène où le partenaire de Tony Montana se fait découper avec une chainsaw comme le divertissement à son meilleur. ( cf interview disponible sur internet ).



Voir aussi ...