Vous cherchez quelque chose ?

c'est juste en dessous

Mais qu'est ce ... Mais qu'est ce ...?!!

  Un célèbre Hermite, trompétiste et poète disais, un jour jadis ...

"Un homme devait nous poster du fight de temps en temps mais comme ils semblent bien trop occupé à reussir sa vie professionnel je vous..."

Comment répondre pour le mieux et de manière concise à ce dilemme cornélien où le monde entier s'interroge de manière présomptoire sur le sujet ...

 

Qu'est ce que cela est ce donc bien ?


            Le combat libre est un sport de combat complet associant pugilat et lutte au corps à corps, dans lequel les deux combattants peuvent utiliser de nombreuses techniques telles que les coups de pied, de poing, de genou, de coude, de doigts dans les yeux, d'aisselles nauséabondes et urticantes, de gros doigts de pieds dans les oreilles, de cils pointus dans l'aine, de tétons dardés,? des techniques de projections et de soumission (grappling) et certaines percussions au sol (techniques limitées dans certaines fédérations). Les organisations les plus connues de combat libre sont le Pride fighting Championship au Japon et l'Ultimate Fighting Championship aux USA. Jugé trop violent, le combat libre reste, officiellement, interdit en France pour le moment.

 Mais certaines fédérations pour ne pas être hors la loi, organise des combats aménagés (pugilat debout et lutte au sol).

Sport considéré comme récent, le combat libre existe en réalité depuis longtemps et on en retrouve des traces dans de nombreux arts anciens.


 

 

Historique du combat libre

 Le Pancrace(Pankration) était une forme de combat ressemblant au combat libre moderne

 

Le Pancrace(Pankration) était une forme de combat ressemblant au combat libre moderne

Le Pancrace ((Pankration) grecque fut l'une des premières formes de sport de combat à mains nues avec tout de même un minimum de règles, il fut introduit aux Jeux Olympiques en 648 avant JC.

De nombreux combats sans régles étaient organisés en Europe à la fin du XIXe siècle entre lutteurs et autres sportifs, lors de véritables tournois sportifs ou lors de concours artistiques (music hall).

Le combat libre moderne a plusieurs influences, tout d'abord les violentes rencontres de Vale Tudo au Brésil et ensuite le Shoot Wrestling au Japon. Le Vale Tudo, qui signifie "tout est permis", apparu dans les années 1920 au Brésil avec le fameux Chalenge Gracie qui opposa la famille Gracie à d'autres représentants d'Arts Martiaux. Au Japon dans les années 1970, un certain Antonio Inokiorganisa une série de recontres qui inspirèrent la création de certains mouvements de shoot style (shoot-wresling) dans la ligue de catch professionnelle japonaise et par la suite la création de la ligue de Shooto.

Le combat libre connu une exposition médiatique sans précedent en 1993 lorsque Rorion Gracie importa le concept du Challenge Gracie sur le sol américain avec le premier UFC (Ultimate Fighting Championship) remporté à trois reprises par son frère Royce. Au Japon, le premier Pride (Pride fighting Championship) fut organisé en 1997 et révéla Rickson Gracie.

 

Qu'est ce que cela est ce donc bien II ?


            Le concept des premiers tournois de combat libre enregistrés est simple : deux hommes, dans une cage ou sur un ring, s'affrontent (presque tous les coups sont permis) jusqu'au KO ou jusqu'à l'abandon d'un combattant. Ces tournois avaient pour objectif de permettre la confrontation de différents sports de combat (d'où le concept de Mixed Martial Arts) dans le but de déterminer quels styles étaient les plus efficaces.

    Après des débuts très controversés, à cause d'une campagne de marketing mettant en avant l'ultra violence et l'absence de règles des premiers tournois médiatisés, le combat libre est devenu un sport à part entière très encadré et réglementé. De ces premiers tournois, souvent sanglants, descend le combat libre moderne, les organisations et les infrastructures sont les mêmes depuis le début mais les règles ont évolué à cause de la pression de certains médias, de certains hommes politiques et anciens sportifs. Ainsi, il est devenu rare de trouver une organisation autorisant les coups de tête ou les frappes aux parties par exemple. Les techniques les plus efficaces restent pourtant présentes (soumissions et frappes conventionnelles issues des boxes pieds-points). Des médecins assistent aux combats, prêts à faire arrêter une rencontre qui deviendrait trop dangereuse pour un des combattants. Malgré son évolution le combat libre demeure critiqué pour sa violence et ses détracteurs restent nombreux.

    Les partisans du combat libre mettent en avant que, pratiqué de façon encadrée, il n'est pas plus dangereux que d'autres sports de combat : la grande variété de techniques repartit les zones d'impacts, diminuant ainsi les chances de traumatismes crânien que l'on rencontre en boxe par exemple (où la tête est frappée de façon répétée). Cependant, la Boxe Anglaise professionnelle n'est pas non plus réputée être bonne pour la santé ... et c'est essentiellement pour des raisons historiques qu'elle dispose d'une meilleure acceptation sociale.

    Le combat libre est devenu aujourd'hui un sport de combat, dans lequel les combattants disposent du plus vaste arsenal technique possible, leur permettant ainsi de combattre dans un réalisme quasi absolu, tout en respectant certaines règles indispensables pour préserver la santé des combattants (ces règles varient selon les organisations).

    Pour évoluer en combat libre, il faut maîtriser les trois distances du combat : le combat debout à distance où l'on utilise des coups de poings et pieds essentiellement, le combat debout au corps à corps (voir clinch, grappling et takedown) et enfin le combat au sol, distance où l'on peut tenter de soumettre son adversaire avec des étranglements et des clefs de bras ou de jambe, ou faire du ground and pound, c'est à dire profiter d'une position avantageuse au sol pour frapper son adversaire. Aucune distance n'est négligée et chaque combattant à son domaine de prédilection et ses faiblesses qu'il essaie d'atténuer par un entraînement particulièrement complet.

Les organisations de combat libre les plus médiatisées sont l'UFC (Ultimate Fighting Championship) et le Pride (Pride fighting Championship)

Actuellement cette forme de combat est en pleine expansion médiatique, et elle pourrait devenir à terme aussi populaire que le K-1 ou la boxe anglaise.

 

 

 

Comment est ce que cela est ce donc en phase ?


La phase de combat au sol (ground fighting) est une phase essentiel en combat libre.

La phase de combat au sol (ground fighting) est une phase essentielle en combat libre.

Le combat libre est un sport relativement jeune et il connaît des évolutions permanentes. L'entraînement, la compréhension du combat, les stratégies et les techniques évoluent constamment. Toutefois certains éléments ne changent pas, il existe ainsi trois phases principales lors d'un combat de MMA :

  • La phase de combat debout, domaine de prédilection de la boxe, du kickboxing ou du karaté, phase lors de laquelle les deux adversaires sont debout et s'affrontent en utilisant principalement des coups de pieds, de poings, de genoux et de coudes.
  • La phase d'accrochage debout clinch domaine de prédilection de la lutte, du grappling, du Sambo et du Judo, ou l'on cherche à rentrer en contact avec son adversaire, pour l'amener au sol à l'aide d'une projection ou d'un takedown voire pour le frapper avec ses genoux comme on le voit dans le Muay thaï.
  • La phase de combat au sol, domaine de prédilection du Jiu Jitsu Brésillien, du Judo du Sambo ou de la Lutte, lors de laquelle on va tenter de prendre la meilleure position possible, de passer la garde et d'attaquer son adversaire soit en ground and pound oit avec des mouvements de soumission tels que les étranglements ou les clefs.

    Lors des premiers évènements de combat libre moderne, on pouvait voir une grande variété de styles tous très différents (des sumotoris, des ninjas, des boxeurs gardant leur gants de boxe anglaise, des karatékas en kimono, des lutteurs en culotte (boxer) ...). Mais au fur et à mesure que le sport a évolué, les styles "exotiques" et les styles traditionnels ont peu à peu disparu, car le combat libre demande une maitrise de ces trois distances et rares sont les hyperspécialistes d'une seule distance pouvant rivaliser avec les spécialistes du combat libre, pratiquant le cross training et s'entrainant spécifiquement pour cette discipine.

 

 

 

Comment est ce que cela est ce donc ?


Sous la dénomination française de Combat libre on regroupe généralement les disciplines suivantes :

  • Le Free-Fight traduction anglophone désignant le "combat libre".
  • Le Mixed Martial Arts, dits MMA, terme anglophone pour désigner des rencontres interdisciplinaires qui ne sont possibles qu'en combat libre (par exemple un boxeur peut affronter un lutteur dans le cadre permissif du free-fight). Aujourd'hui ce terme permet de définir ce nouveau sport de combat à part entière, aux influences multiples.
  • Le Combat Total, autre dénomination francophone, où la notion de combat total implique la grande variété de techniques à la disposition des combattants.
  • Le Vale Tudo, appellation brésilienne pouvant être traduit par "tout est permis", l'ancêtre du combat libre moderne.
  • Le No Holds Barred, dit NHB, terme qui ne convient qu'aux affrontements ayant très peu de règles, à l'image des tournois de type Vale Tudo et des premiers Ultimate Fighting Championship.
  • Le Shooto.
  • Le Pancrase.

Les grands tournois de combat libre sont principalement:

  • L'UFC (Ultimate Fighting Championship) aux États-Unis.
  • Le Pride (Pride Fighting Championship) au Japon.
  • Le K-1 Hero's, encore au Japon.

 

Règles générales

Les règles sont globalement semblables mais chaque organisation apporte ses petites modifications selon la volonté de la commission athlétique du pays dans lequel l'événement se produit. En général, les combattants n'ont pas le droit de frapper l'adversaire dans les parties génitales, de tirer les cheveux ou de mordre. Les coups de genoux, de coudes et de pieds au visage ou ailleurs sont généralement permis. Il y a plusieurs catégories de poids mais elles différent d'une organisation à l'autre. Les façons de gagner un combat sont les mêmes dans toutes les organisations.

 


Mais Comment est ce que sont les différentes fins possibles lors d'un combat de MMA ?

Avant la limite :

  • Knock Out (KO) ? Un adversaire est complètement ou pratiquement inconscient suite à des frappes et le combat est arrêté car la personne se trouve dans un état ou il/elle est complètement incapable de se défendre.
  • Technical Knockout (TKO) ? Un KO technique (TKO) est une situation ou un combattant est dans l'incapacité technique de poursuivre normalement le combat. Beaucoup de situations peuvent mener a un TKO. L'une d'entre elle est l'arrêt par l'arbitre. Lorsqu'un combattant reçoit trop de coups et qu'il n'arrive plus à se défendre l'arbitre intervient pour arrêter le combat, afin de préserver la santé du combattant, dans le cas contraire les coups pourrait l'amener au KO complet. Par exemple, un combattant n'arrivant plus à faire face à un ground and pound trop intense, une douleur persistante et visible dûe par exemple à trop de low-kicks reçus, une déferlante de coups debout amènera l'arbitre à stopper le combat quelque soit l'avis du combattant afin de préserver sa santé.

Une coupure est une autre situation menant au TKO, en cas de coupure trop importante provoqué par un coup l'arbitre avec l'avis des médecins peut décider de stopper le combat. Lorsque les hommes de coin jettent l'éponge/la serviette (throw towel) pour stopper le combat, et donc abandonner. Ceci peut être dû à une douleur persistante (côte cassée par exemple) qui l'empêche de combattre normalement, ou à une trop grande différence de niveau entre les deux combattants, l'un recevant une trop grosse "punition", son coin décidera d'abandonner.

  • Soumission ? Situation où un combattant est physiquement forcé d'abandonner, de "taper" de la main sur son adversaire (souvent 3 fois) pour signaler sa défaite, suite à une clé exercé sur lui ou une technique d'étranglemement (sanguin ou respiratoire) par son adversaire.

Un combattant peut aussi signaler à l'arbitre le désir d'arrêter de lui même le combat verbalement (Verbal Submission).

  • Technical Submission ? Est déclaré Technical Submission lorsque l'arbitre décide de mettre fin au combat lorsqu'il considère que le combattant qui subit la soumission/la clé est trop engagé et que l'articulation, le muscle, ou que le combattant va s'évanouir, alors même que celui ci n'est pas taper trois fois (abandon).
  • Disqualification (DQ) ? Lorsque qu'un combattant viole délibérément une règle de l'organisation en portant par exemple un coup interdit (soccer-kicks, stomps* à l'UFC par exemple mène a une disqualification. [stomp : frappe en marteau]
  • Technical Decision (TD) (Unanime, Partagé) ? Lorsque par exemple un combattant est dans l'incapacité de continuer le combat suite à un accident arrivé inintentionelement. Les juges choississent alors un vainqueur. Par exemple un combattant s'ouvre la tête en tombant du ring, les docteurs l'empèchent de continuer le combat, le combat est donc arreté comme si il avait atteint la limite de temps et les juges donnent leur décision.
  • Technical Draw (Unanime, Partagé) ? Même situation, mais le draw est déclaré.
  • No contest (NC) ? Coupure non intentionnelle dûe à un coup irrégulier ou test positif aux produits illicites à l'ussue d'une victoire, ou demande d'annulation de décision par un combattant qui considère que l'arrêt du combat a été prématuré, etc.

Sur Décision :

  • Unanimous Decision (UD) ? Décision unanime, les 3 juges donnent le même avis.
  • Split Decision (SD) ? Décision partagée, 2 juges sont du même avis, 1 de l'avis contraire.
  • Majority Decision (MD) ? Décision à la majorité, 2 juges sont du même avis, 1 donne égalité.
  • Unanimous Draw ? Egalité unanime, 3 juges donne l'égalité.
  • Split Draw ? Egalité partagée, 1 juge donne la victoire pour un combattant, l'autre la défaite à ce même fighter, et le dernier l'égalité.
  • Majority Draw ? Egalité à la majorité, 2 juges donnent l'égalité, le troisième une victoire à l'un des 2 fighters.

 

 
 

Comment est ce qui de quoi d'abord ?


Le Pride FC et l'UFC sont actuellement les deux plus grosses organisations mondiales de combat libre. En Europe, le Cage Rage anglais propose également des affiches de haut niveau.

  • En cage :
    • L'UFC (Ultimate Fighting Championship), États-Unis - ufc.tv
    • Le Cage Rage et Cage Warriors]], Angleterre - cagerage.tv
    • KOTC ([King Of The Cage]), États-Unis - kingofthecage.com
    • ROTR ([Rumble On The Rock]), Hawaii
    • WEC ([World Extreme Cagefighting]), États-Unis
    • Le TKO Major League MMA - Canada.
  • Sur tapis :
    • Lutte contact
    • Combat libre WKA

 




Comment est ce que sont les catégories de poids ?

Les appellations des catégories de poids diffèrent selon les organisations, seul l'UFC respectent les vrais appellations (par rapport à la boxe anglaise).

Indice Bison Futé

Comment convertir les livres en kilos ? Très simple il faut savoir que 1 kg = 2.2046 lbs.



UFC :

  • Heavyweight (Poids lourds): - + de 93kg / 205 lbs à 120.45/265
  • Light Heavyweight (Poids lourd léger): + 83.9/185 à 93/205
  • Middleweight (Poids moyen) : + 77/170 à 83.9/185
  • Welterweight (Poids welter): + 70/155 à 77/170
  • Lightweight (Poids léger): + 65.7/145 à 70/155

Pride Fighting Championship : 

  • PRIDE Heavyweight division : +93 kg/204.6 lbs
  • PRIDE Middleweight division : -93/204.6 à 83/185
  • PRIDE Welterweight division :- 83/185 à 73/161
  • PRIDE Lightweight division : - 73/161
King Of The Cage :
  • KOTC Unlimited division : + 120.45 kg / 265 lbs
  • KOTC Heavyweight division : 93.64 à 120 / 206-264
  • KOTC Light Heavyweight division : 84.55 à 93.18 / 186-205
  • KOTC Middleweight division : 77.73 à 84.09 / 171-185
  • KOTC Welterweight division : 70.91 à 77.27 / 156-170
  • KOTC Lightweight division : 66.36 à 70.45 / 146-155
  • KOTC Bantamweight division : 57.27 à 65.91 / 126-145
  • KOTC Flyweight division : - 56.82 kg / 125
Pancrase :

  • Pancrase Openweight division : Tout poids autorisés.
  • Pancrase Super Heavyweight division :- 100.45 kg ou + / 221 lbs ou +
  • Pancrase Heavyweight division : 90.45 à 100.45 kg / 199 à 221 lbs
  • Pancrase Light Heavyweight division : 82.27 à 100.45 kg / 181 à 199 lbs
  • Pancrase Middleweight division : 75.32 à 82.27 kg / 165.7 à 181 lbs
  • Pancrase Welterweight division : 69.32 à 75.32 kg / 152.5 à 165.7 lbs
  • Pancrase Lightweight division : 64.27 à 69.32 kg / 141.4 à 152.5 lbs
  • Pancrase Featherweight division : + 64.27 kg / + 141.4 lbs

Shooto :

  • Shooto Super Heavyweight division : + 110 kg / - 242 lbs
  • Shooto Heavyweight division : - 110 kg / - 242 lbs
  • Shooto Cruiserweight : - 91 kg / - 200.2 lbs

Attention les catégories ci-dessus ne sont plus actives plus à ce jour.

  • Shooto Light Heavyweight division : - 83 kg / - 182.6 lbs
  • Shooto Middleweight division : - 76 kg / - 167.2 lbs
  • Shooto Welterweight division : - 70 kg / - 154 lbs
  • Shooto Lightweight division : - 65 kg / - 143 lbs
  • Shooto Featherweight division : - 60 kg / - 132 lbs
  • Shooto Bantamweight division : - 56 kg / - 123.2 lbs

(Catégorie -56 n'est pas présente dans le tournoi du Shooto Pacific Rim)

  • Shooto Flyweight division : - 52 kg / - 114.4 lbs (Amateur Shooto seulement)
  • Shooto Minimumweight division : - 48 kg / - 105.6 lbs (Amateur Shooto seulement)

 

Voilà, ça, c'est fait ?

En espérant vous avoir éclairer lucidement sur le point de vue de la question ?

A plus tard pour d'autres réponses subjectives.

P.S. : Le petit plus Ray ? les Aïelights d'un combattant surnommé Wand.

30 lecture(s)


Voir aussi ...